Quand César fait du recyclage

J – 80 avant le Tour de France  >>> Hors-piste

César a une drôle de façon de s’intéresser au vélo. Au début des années 60, le sculpteur du fer et du métal réduit en bloc les objets de la société de consommation. Direction la presse ! Un mouvement est lancé, qui est devenue sa marque de fabrique : les compressions.

Compression de vélos (1990), de César Baldaccini, dit César. Hauteur : 1 mètre. Largeur : 75 cm. Epaisseur : 90 cm.

Compression de vélos (1990), de César Baldaccini, dit César. Hauteur : 1 mètre. Largeur : 75 cm. Epaisseur : 90 cm.

Tordues, enchevêtrées, écrabouillées les bicyclettes ! Des roues, des selles, des cadres, des guidons, des pédales, mis en cube ! Du métal, du cuir, du caoutchouc emberlificotés ! Une palette de couleurs et de textures mélangées… Bref : un agrégat de matières inertes comme terminus de la petite reine… quel contrepied à la mobilité ! Sacré César, moi aussi je peux mélanger ton nom…

César, sculpteur du fer et du métal, a présenté ses premières Compressions au Salon de mai en 1960. Tout y passe. Avec lui, les symboles du progrès technologique et les produits de consommation sont réduits en bloc. La voiture n’y échappe pas, la motocyclette et les bidons non plus. On était à l’époque en plein dans les Trente Glorieuses, et on ne le savait pas. On s’interrogeait sur la croissance, sur les « bienfaits » industriels, et on ne les regrettait pas encore.

La presse (hydraulique) aussi se portait bien. César Baldaccini, dit César (1921-1998) en a fait sa marque de fabrique. Quand la vicomtesse de Noailles lui offre sa première voiture, une Zil soviétique toute neuve, la seule à Paris, César la lui renvoie compressée, plate comme une omelette et ayant perdu 90 % de son volume. Le début d’une longue série, dont les résultats, aléatoires, ont un jour croisé les machines à deux-roues sans moteur.

Un coup d’œil au MacVal, le Musée d’art contemporain du Val de Marne, où l’on peut voir la compression de César montrée ci-dessus et lire sa notice.

> Demain : Méli-Vélo, l’abécédaire amoureux de Paul Fournel.

Publicités

Une réponse à “Quand César fait du recyclage

  1. Ave,
    Combien de vélos ont été nécessaires à la réalisation de cette compression ? Pensez-vous qu’un seul vélo compressé aurait le même intérêt ? Est-il nécessaire de dérailler pour vous intéresser ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s